Et si le Notification Center aidait (enfin) l’email à se recentrer?

Je n’aime plus l’email comme il est devenu. Il me stresse et m’impose de longues heures de (non-)travail. Servant à tout, il ne sert plus à rien. Et pourtant j’ai de la chance, j’ai arrêté depuis longtemps de les classer et de penser que cela me ferait gagner du temps. Et pourtant l’email est si pratique lorsqu’on ne l’utilise pas pour tout et n’importe quoi.

Aujourd’hui, 70% des emails que je reçois sont en fait des avertissements, des signaux, ‘triggers’, pour m’informer qu’une information est disponible pour moi quelque part, m’informer d’un retweet, d’un commentaire, d’un tag, d’une facture, d’une connexion, d’une mise à jour, d’un sourire, d’une demande de connexion, etc. etc. Et j’arrête là.

L’email est un courrier. Une lettre. L’écrit d’une réflexion asynchrone entre deux voire trois personnes.  Pour le reste il y a d’autres outils et nous les utilisons chaque jour (un peu) plus. Nos boites aux lettres restent inondées de messages divers qui n’y ont pas leur place. Il est temps de placer un autocollant “No Junk Mail”. Mais comment faire le tri et adopter de nouveaux réflexes? Essai de structure :

1 to Many
Le grand classique. Si vous voulez adresser un message à plus de 3 personnes, il y a des outils pour cela. Vers le plus grand nombre (votre Time Line Twitter) ou un groupe plus restreint, spécifique (le statut de votre Facebook, de votre communauté de projet, le flux yammer de votre entreprise, un groupe spécifique, …). Et tout n’est certainement pas à voir dans une approche favorisant l’immédiat uniquement. Utiliser votre blog dans une approche moins “instantanée”, plus durable et asynchrone est un must have.

1 to 1
L’email, utilisé pour tout. Même pour les petites choses futiles et urgentes. Celles qui provoquent le fameux coup de fil après 5 minutes genre ” tu as vu mon mail??”. Read more

Context, Content & Connect

J’avoue, je suis assez fan de l’approche Why, How, What de Simon Sinek mais en 2012 j’ai envie de me concentrer sur sa lecture au travers de Context, Content & Connect.

Context is king. Les informations que vous développez, développées par d’autres, ont réellement de la valeur lorsqu’elles sont conceptualisées, géolocalisées, croisées, affinées, individualisées,… Le Why doit parler à votre interlocuteur. Un Why commun dans une relation 1:1 et non un Why pour intéresser le plus grand nombre dans ce que ça a de général(iste).

Content is key. Le développement de ce qui fait votre spécificité, votre profil T, ce qui fait votre capacité de créer avec d’autres spécialistes un how pertinent et créateur de valeur.

Connect. Créer du lien. Valoriser la relation. Mettre l’accent sur l’interaction dans son contexte et sur le content. Car l’important n’est pas de dire aux autres ce qu’ils doivent faire, mais bien de bâtir une relation permettant le développement d’un what adéquat.

Vos grand-parents sont plus prêts que vous à faire du business au 21ième siècle.

Vos grand-parents sont plus prêts que vous à faire du business au 21ième siècle. Car ce qui fait sens ce n’est pas tant le contenu que vous créez (attention commodité), mais bien la relation que vous bâtissez.
Créer du lien, c’est valoriser. La différence entre l’apprentissage et le développement c’est ce lien, l’environnement favorable que vous participerez à créer. Appreciative Inquiry

J’ai adoré la présentation de Gary Vaynerchuk au Inc 500 Seminar 2011.
Un superbe plaidoyer sur ce que doit être (et sera) votre marketing:

  • Se concentrer sur la relation individuelle que vous entretenez, ou devriez entretenir, avec chacun de vos clients.
  • Réfléchir au “context” du “content”. Comprendre cette information.
  • Penser à long terme. Ne pas voir les médias sociaux comme un moyen de faire du business à court terme, mais bien ce qu’il peut amener dans la construction sur le long terme de votre relation avec vos clients.

Le “small town rules” marketing. Nos grand-parents le maitrisaient mieux.
Oubliez les résultats rapides. Commencez à construire dès aujourd’hui ce qui fera votre succès de demain.

Comme le dit Gary, mettre au point un service client sur les média sociaux, c’est jouer en défense. La véritable offensive commerciale, c’est de remercier vos clients et d’interagir avec eux. Honnêtement et en toute transparence. Car la réelle valeur, c’est l’être humain et la relation qu’on construit avec lui.

Going to a survey is not human, focus on relation — Gary Vaynerchuk

Il y a certainement lieu là d’ailleurs de repenser les compétences et surtout les objectifs que vous fixez à vos collaborateurs. Sont-ils vraiment en ligne avec ce qui est important?

Soyez vrai. Soyez vous.