Et si le Notification Center aidait (enfin) l’email à se recentrer?

Je n’aime plus l’email comme il est devenu. Il me stresse et m’impose de longues heures de (non-)travail. Servant à tout, il ne sert plus à rien. Et pourtant j’ai de la chance, j’ai arrêté depuis longtemps de les classer et de penser que cela me ferait gagner du temps. Et pourtant l’email est si pratique lorsqu’on ne l’utilise pas pour tout et n’importe quoi.

Aujourd’hui, 70% des emails que je reçois sont en fait des avertissements, des signaux, ‘triggers’, pour m’informer qu’une information est disponible pour moi quelque part, m’informer d’un retweet, d’un commentaire, d’un tag, d’une facture, d’une connexion, d’une mise à jour, d’un sourire, d’une demande de connexion, etc. etc. Et j’arrête là.

L’email est un courrier. Une lettre. L’écrit d’une réflexion asynchrone entre deux voire trois personnes.  Pour le reste il y a d’autres outils et nous les utilisons chaque jour (un peu) plus. Nos boites aux lettres restent inondées de messages divers qui n’y ont pas leur place. Il est temps de placer un autocollant “No Junk Mail”. Mais comment faire le tri et adopter de nouveaux réflexes? Essai de structure :

1 to Many
Le grand classique. Si vous voulez adresser un message à plus de 3 personnes, il y a des outils pour cela. Vers le plus grand nombre (votre Time Line Twitter) ou un groupe plus restreint, spécifique (le statut de votre Facebook, de votre communauté de projet, le flux yammer de votre entreprise, un groupe spécifique, …). Et tout n’est certainement pas à voir dans une approche favorisant l’immédiat uniquement. Utiliser votre blog dans une approche moins “instantanée”, plus durable et asynchrone est un must have.

1 to 1
L’email, utilisé pour tout. Même pour les petites choses futiles et urgentes. Celles qui provoquent le fameux coup de fil après 5 minutes genre ” tu as vu mon mail??”. Ben non. Mais bon sang. Il y a d’autres outils pour cela. Un bon vieux DM (Direct Message) via twitter, whatsapp, kik, groupme, … ce n’est pas le choix qui manque. C’est l’attitude. Et oubliez les SMS. Non pas pour son côté ‘hasbeen’, mais parce qu’on se fait voler par les providers de télécommunication classiques depuis trop longtemps.

Many to Many
Et puis surtout, faire la différence avec le nombre de personnes susceptibles de répondre à vos messages. Sur un projet avec plusieurs intervenants, l’email devrait être tout simplement proscrit. Basecamp par exemple (qui reste ma plateforme projet préférée) apportera stabilité et clarté à la communication de l’ensemble de parties prenantes.

Et donc, une fois avoir adapté votre comportement, que faire de tous ces messages d’avertissement évoqués ci-dessus qui continuent à polluer votre boite? Sans doute les notification centers déjà présents sur vos téléphones portables et qui arrivent sur vos ordinateurs aideront-ils à finir le travail et à rendre à l’email ses lettres de noblesse dans une utilisation centrée sur la correspondance privée. Celle pour laquelle on se donne le temps de réflexion et de réaction. Car la communication ne se réduit pas à sa rapidité.

fredericw

I am Business & People Interactions Architect. HR and Social Business independent consultant. Future driven and flexible thinker, acting today for Tomorrow. Adoption of collaborative technologies, New World of Work, Employee Engagement, Gamification, Appreciative Inquiry, Conversation Management, HR marketing and Visual Harvesting are my main domains. Partner at Jamstorming. Social Business architect at Sei Mani.

Leave a Reply

Required fields are marked *.