The Future of Marketing is HR

Here the slides I made for my talk at TEDxULg at the begining of this month. In a nutshell, it goes like this:

Connect and build conversation will lead you to a better understanding of your customers needs and expectations. It will enhance your value co-creation.

But you won’t be able to build this conversations from a corporate marketing departement. You’ll need the active participation and commitment of all your co-workers. That’s the reason why the future of marketing lays in HR.

You can enhance it, by building a strong and adequate culture, knowing and working on engagement drivers, gamifiying your processes, putting people first, developping talents, strenghts and autonomy.

“Conversation Company”, avant tout une question de culture, de personnes, et de social media. Retour sur le lancement du nouveau livre de Steven Van Belleghem.

C’était cette semaine le lancement du nouveau livre de @steven_insites. J’y étais (loin d’être le seul d’ailleurs, avec 350 personnes venues l’écouter, 700 attendues sur l’événement dans sa globalité) et je dois dire que j’ai vraiment apprécié les vues synthétiques et le message de Steven.

Faire confiance aux talents dans nos entreprises
Nous devons, dans nos entreprises, accorder notre confiance dans les talents et les forces des collaborateurs. Ce sont eux les acteurs réels de nos entreprises. Pas un community manager, pas un logo. Il faut une marque avec des morceaux de vrais gens dedans.

Valeurs et culture
Le point de départ du point de vue de Steven est principalement lié aux valeurs de l’entreprise. Celles-ci s’articulent autour d’une culture très orientée client.
Point intéressant au surplus: la culture, ce n’est pas une question de fun, c’est surtout une question de consistance.

Steven a donné tout au long de sa présentation de nombreux exemples concrets. Ce qui à mon sens fut la réelle force de celle-ci. Sur la consistance, l’exemple de Colruyt m’a évidement beaucoup parlé: Colruyt, une entreprise entièrement focusée sur l’efficience et dont les collaborateurs reçoivent un popup leur demandant s’ils veulent réellement envoyer un email lorsqu’ils l’adressent à beaucoup de destinataires. Exemple dont devraient s’inspirer beaucoup d’entreprises d’ailleurs.

La culture, au-delà du nom de l’entreprise donc. Et de reparler de l’exemple de Belfius à propos de laquelle la réelle question n’est effectivement pas le changement de nom mais bien de savoir si l’entreprise elle-même a changé… La culture et ses ambassadeurs, les Ekin de Nike, ses Brand Evangelists. Read more

Enterprise Social 2.0: Building Customer Relationships through Social Media… and with your co-workers.

Enterprise Social 2.0

N’attendez pas de vous lancer dans le social media, clame @Wellbelove lors du congrès Enterprise Social 2.0 de mardi et mercredi dernier à Bruxelles, car vos concurrents sont chaque jour plus matures dans leur utilisation de celui-ci.

Le congrès l’a effectivement montré: de nombreuses initiatives sont déjà bel et bien présentes dans de nombreuses entreprises, à des niveaux de maturité cependant fort différents.Ainsi retrouve-t-on des entreprises avec beaucoup (trop) de comptes twitter différents mais qui commencent maintenant professionnellement à structurer leur approche (MSF est un exemple, mon employeur l’est tout autant) tout comme des entreprises bloquées, attendant de savoir comment mesurer les résultats, sans se demander s’il ne faudrait pas déjà bientôt commencer à mesurer le coût de la non-présence dans les médias sociaux (@wellbelove).

Que retenir du congrès? Beaucoup de choses, beaucoup de tendances, pas si neuves et très confirmées, comme le mobile et la vidéo, mais surtout la plus-value potentielle des réseaux bien gérés et dynamiques. Et quelques bons conseils.

La difficulté de faire confiance à une organisation et le besoin d’authenticité, de confiance en des personnes plutôt qu’en une institution est le contexte clé. Utiliser les plateformes des médias sociaux, facebook, twitter, foursquare, gowalla, youtube, … peut vous permettre de rentrer dans un processus de communication plus ouvert et authentique. Read more