Enterprise Social 2.0: Building Customer Relationships through Social Media… and with your co-workers.

Enterprise Social 2.0

N’attendez pas de vous lancer dans le social media, clame @Wellbelove lors du congrès Enterprise Social 2.0 de mardi et mercredi dernier à Bruxelles, car vos concurrents sont chaque jour plus matures dans leur utilisation de celui-ci.

Le congrès l’a effectivement montré: de nombreuses initiatives sont déjà bel et bien présentes dans de nombreuses entreprises, à des niveaux de maturité cependant fort différents.Ainsi retrouve-t-on des entreprises avec beaucoup (trop) de comptes twitter différents mais qui commencent maintenant professionnellement à structurer leur approche (MSF est un exemple, mon employeur l’est tout autant) tout comme des entreprises bloquées, attendant de savoir comment mesurer les résultats, sans se demander s’il ne faudrait pas déjà bientôt commencer à mesurer le coût de la non-présence dans les médias sociaux (@wellbelove).

Que retenir du congrès? Beaucoup de choses, beaucoup de tendances, pas si neuves et très confirmées, comme le mobile et la vidéo, mais surtout la plus-value potentielle des réseaux bien gérés et dynamiques. Et quelques bons conseils.

La difficulté de faire confiance à une organisation et le besoin d’authenticité, de confiance en des personnes plutôt qu’en une institution est le contexte clé. Utiliser les plateformes des médias sociaux, facebook, twitter, foursquare, gowalla, youtube, … peut vous permettre de rentrer dans un processus de communication plus ouvert et authentique. Read more

Construire des relations dynamiques Entreprises-Clients au travers des Médias Sociaux. Pourquoi cela concerne aussi les RH…

Dans un peu plus de deux semaines, un congrès traitant des relations Entreprises-Clients au travers du Social Media aura lieu à Bruxelles.

Ce congrès, organisé par KGSglobal.com, les 8 et 9 mars, répond au doux nom de “Enterprise Social 2.0 — Building Customer Relationships through Social Media.

Soyons clairs, KGS (Knowledge Goes Social) m’invite pour ces deux jours et j’aurai le plaisir d’y être e-ambassadeur-bloggeur francophone. Je tenterai de rapporter l’information captée lors de ces deux jours en visant l’essentiel et en tissant des liens. J’y twitterai en live bien entendu (#es20).

Pourquoi m’intéresser à ce congrès plutôt orienté marketing à première vue alors que ma pratique est essentiellement RH? Pour une simple raison: je pense que les deux sont aujourd’hui intimement liés.

J’aurai l’occasion d’y revenir dans une série de billets d’ici le congrès, mais RH, Marketing et Social Media m’évoquent par exemple Read more

Vos travailleurs et les Médias Sociaux en Belgique. Analyse Juridique.

SD Worx Belgique (mon employeur) a publié dans sa revue trimestrielle une analyse juridique sur l’utilisation des médias sociaux dans l’entreprise en Belgique:

“Les aspects juridiques des médias sociaux restent un terrain à défricher: la jurisprudence et la doctrine manquent encore. Le droit évolue cependant dans un contexte social, et ce contexte change rapidement. D’ici cinq à dix ans, d’autres perspectives circuleront sur les droits fondamentaux et sur la relation de l’individu avec l’entreprise et la société. Voici un aperçu de la situation actuelle…”

Le document est une analyse juridique assez détaillée de la situation actuelle par Jan Vanthournout, Legal Manager SD Worx Tax & Legal.

Elle y est résumée comme suit:

• Les médias sociaux sont devenus incontournables et sont vraisemblablement appelés à prendre une place plus importante avec l’arrivée des jeunes générations sur le marché de l’emploi.

• Dans la sphère professionnelle, c’est l’employeur qui décide d’accorder ou non l’accès aux médias sociaux et dans quelle mesure. Au demeurant, si certains de ces médias sont considérés comme essentiels pour le développement des relations sociales, il est possible qu’à l’avenir les jugements évolueront à ce propos. Il suffit de penser aux changements apportés concernant l’utilisation du téléphone.

• Le contrôle de l’utilisation des médias sociaux relève de la CCT n° 81.

• Dans son temps libre, le travailleur peut faire ce qu’il veut sur les médias sociaux, mais doit se comporter loyalement envers son employeur.

• La liberté d’expression du travailleur sur les médias sociaux n’est pas absolue. À mon sens, on peut distinguer trois cas:

1. Les messages négatifs sur l’employeur en tant qu’acteur économique (critiques sur la qualité des produits…) sont interdits.

2. Les opinions sur l’employeur en tant qu’employeur sont possibles, mais le travailleur doit rechercher la voie la moins préjudiciable pour exprimer ses griefs. Cela veut dire que la communication publique n’est admissible que si tous les autres canaux, moins dommageables pour l’employeur, ont été épuisés. Il est dès lors dans l’intérêt de l’employeur de faire en sorte que ces canaux moins dommageables existent: bonne communication interne et concertation sociale effective.

3. Le travailleur est en principe libre de faire connaître ses opinions philosophiques personnelles par le biais des médias sociaux.

• Sans donner dans la Kodificationstreit (la tendance à tout vouloir réglementer), il est conseillé de concevoir un politique claire à ce propos afin de donner certains repères aux travailleurs. Beaucoup d’incidents sur les médias sociaux sont en effet le fruit de l’inattention, car les utilisateurs n’ont pas à l’esprit que leurs écrits resteront consultables pour toujours sur Internet.